Sélectionner une page
Sociofinancement - Blogue

RÈGLE DE 3

Comment présenter un projet en sociofinancement (première partie)

par | ‘10 août 2016’

Les récompenses en sociofinancement

Règle de 3 d’une présentation de projet (1/3)

Avant la campagne : mettre à jour sa présence Web

Avant même de commencer à penser à comment présenter un projet en sociofinancement, il y a 3 choses à mettre dans votre liste de tâches sous « Présentation du projet — Avant la campagne ».

1. Site Web et/ou un blogue relié à l’activité du projet

La première chose que l’on fait pour en savoir plus sur une personne ou une entreprise, on tape le nom dans Google.

Si cette recherche ne mène nulle part, elle se solde le plus souvent en un désintérêt subit et irrémédiable, pour cause d’absence de crédibilité.

Dans le cadre d’une campagne de sociofinancement, c’est la même chose ; après avoir visionné votre page projet, le visiteur va vouloir confirmer ce que vous y présentez : faites-vous vraiment ce que vous dites faire, le faites-vous sérieusement, de manière professionnelle ? Autrement dit : avez-vous les compétences pour réaliser le projet que vous leur soumettez, et pour livrer les récompenses, contreparties de leur potentielle contribution ?

Pour vous identifier rapidement et clairement, le visiteur doit pouvoir corroborer ailleurs ce que vous affirmez sur votre page projet, et savoir qu’il peut communiquer facilement avec vous en dehors de votre campagne.
Le site Web et/ou le blogue doivent être à jour, tant sur le plan du design, que de l’information et du contenu, adaptés pour tous les appareils — mobiles, tablettes, ordis.

Donc, avant de vous lancer en campagne de sociofinancement, assurez-vous de l’une ou l’autre ou toutes ces choses :

  • Que votre site Web est à jour, tant dans le look, et l’adaptabilité que le contenu
  • Que votre blogue est d’actualité, proposant des articles récents, portant idéalement sur des sujets connexes à l’activité de votre projet
  • Que vous êtes présenté de façon claire, avec une photo et une bio
  • Que votre onglet contact est visible, incluant toutes les coordonnées pertinentes pour vous joindre, ainsi que les liens vers vos comptes sociaux perso

2. Page Facebook animée avec un maximum de « j’aime » !

Le visiteur de votre page projet en sociofinancement voudra aussi savoir si d’autres que lui ou elle s’intéressent à ce que vous faites.

Une page Facebook avec 2 « j’aime » alors que vous devez rejoindre 10 000 personnes pour réussir votre campagne ***voir le billet sur la statistique vues/contributions*** va refroidir tout visiteur, qui se sentira bien seul

Si ce n’est déjà fait, créez votre page Facebook dès le moment où vous souhaitez vous lancer en campagne de sociofinancement. Elle doit être sexy — et correspondre minimalement aux standards Facebook en termes de tailles d’images, par exemple — aux couleurs de votre projet ou entreprise, en harmonie avec votre image de marque, celle que l’on retrouve sur votre site Web, votre blogue, ou dans toutes vos communications.

La page Facebook étant créée, elle doit récolter un maximum de « j’aime ». Si elle est nouvelle, demandez à toutes les personnes de tous vos réseaux de l’ . Si votre page rassemble déjà une communauté autour de votre projet ou entreprise, faites-en la promotion afin d’augmenter cette communauté.

Dans les 2 cas, alimentez chaque jour votre page Facebook de liens, d’images, de vidéos, bref, de contenus intéressants et utiles pour votre communauté.

Vous êtes en précampagne de sociofinancement. Si vos ressources le permettent, n’hésitez pas à promouvoir votre page ou mieux, des articles de votre blogue partagés sur votre page Facebook — vous aurez plus d’impact si vous faites des publications sponsorisées.

Les adeptes de votre page Facebook seront vos ambassadeurs naturels.

3. Comptes médias sociaux pertinents et fringants

Facebook est de loin le réseau social le plus utilisé et le plus efficace pour les campagnes de sociofinancement (sauf quelques rares exceptions).

Cependant, votre projet ou votre entreprise a peut-être déjà d’autres comptes sociaux — ou mériterait d’en avoir — afin de rejoindre son public cible.

Choisissez ceux qui conviennent le mieux. Où sont vos fans ou clients potentiels ? Par exemple, si vous vous adressez à des gens de 50 ans et plus, rien ne sert de mettre trop d’énergie sur Snapchat snapchat. En revanche, si vous faites de la musique ou du cinéma ou des web-séries, une chaîne YouTube serait un atout — sinon un must. Ou encore, si vous êtes habiles pour communiquer en images, Instagram est un incontournable — d’autant plus que les promotions sur Facebook peuvent être diffusées sur votre compte Instagram.

Dans un monde merveilleux, vous seriez un ou une pro meilleures pratiques en sociofinancement de tous ces réseaux sociaux et vous auriez une tonne de temps pour tous les alimenter chaque jour ! Dans le monde réel, ce n’est peut-être pas le cas. Avant de vous afficher sur un nouveau réseau social, assurez-vous d’avoir les ressources pour y publier régulièrement, selon une stratégie qui répond à ses codes et usages.

Dans le doute, vous pouvez demander l’avis à une boîte professionnelle — ou une personne de votre entourage qui s’y connaît et en qui vous avez confiance, pour recevoir une formation de base en gestion de communauté ou pour l’élaboration de votre stratégie de contenu, pour l’un ou plusieurs de ces réseaux sociaux.

Cet investissement profitera à votre campagne de sociofinancement, mais aussi à la promotion holistique de votre activité ou entreprise. D’ailleurs, on ne le répétera jamais assez souvent : le sociofinancement sert autant à lever des fonds ou à prévendre qu’à la promotion et à l’augmentation des communautés de tout projet.


Suite : Comment présenter un projet en sociofinancement (2e partie) : des textes et des images qui racontent une histoire

Qu’en pensez-vous?

Adsense

Articles récents

adsense

Rubriques
propulsé par
#