Sélectionner une page
Sociofinancement - Blogue

RÈGLE DE 3

Comment présenter un projet en sociofinancement (deuxième partie)

par | ‘18 août 2016’

Présenter un projet en sociofinancement

Règle de 3 d’une présentation de projet (2/3)

Des textes et des images qui racontent une histoire

Avant même de proposer un projet en sociofinancement, il y a 3 choses à ajouter dans votre liste de tâches sous
« Présentation du projet — Textes et images ».

1. Concevoir et produire une vidéo de présentation

Les projets avec une vidéo reçoivent plus de contributions !!

Les avantages : • Plus transparent • Plus chaleureux • Démontre un réel engagement envers sa campagne • Inspire confiance • Facilite la compréhension • Accroît le sentiment d’identification • Crée une impression de proximité • etc.

Les désavantages : {#bruitdecriquets}

Pas besoin d’une production compliquée, ce qui compte, c’est le facteur humain, la « personnalité », la vôtre et/ou celle de votre projet.
 

Cette vidéo peut être une simple présentation parlée sur webcam ou caméra mobile, ou des extrait, des images, une infographie avec voix hors champ, ou encore un montage entre tous ces éléments.

Sa longueur devrait être… courte ! Pas plus que quelques minutes (moins de 5) — quitte à ajouter une version longue plus bas sur votre page, et/ou plusieurs vidéos différentes, montrant chacune différents aspects intéressants de votre projet.

Pour les artistes :
Entre les paragraphes ou au bas de votre description texte, pensez à intégrer des performances ou extraits de performances live, des clips ou courts-métrage ou bandes-annonces de film, des lectures, des entrevues, etc.

Cela évidemment ne vous dispense pas de faire une vidéo de présentation principale où vous exprimez clairement un résumé de votre parcours, la nature de votre projet et le but de votre démarche, sans oublier de mentionner ce que vous allez offrir en échange des contributions, et ce que ces contributions vous permettront de réaliser.

Pour les entrepreneurs et inventeurs :
Évidemment, le type de production dépend de l’ampleur de votre campagne ; votre vidéo devrait être à la hauteur de vos ambitions.

Si vous souhaitez convaincre des milliers de personnes ***lire le billet sur la statistique vues/contributions***, ça vaut le coup — et le coût — de scénariser minutieusement votre présentation vidéo et de réaliser un clip représentatif qui explique en détail votre produit ou gadget révolutionnaire. Là aussi, pensez à une version courte à mettre en en-tête de votre page projet, et à une version longue à intégrer plus bas dans le corps du texte.

Pour les projets communautaires :
Une présentation par les membres de l’équipe, entrecoupée ou suivie de témoignages des personnes qui bénéficient de l’organisme ou bénéficieront du projet est souvent suffisant et efficace, avec les moyens du bord — ne jamais hésiter à demander la collaboration d’un ami ou ami d’ami ayant 2 ou 3 notions d’éclairage et de montage (s’il y a lieu).

À moins d’œuvrer en audiovisuel, ou de bénéficier des services pro bono d’une agence, une superproduction pourrait s’avérer énergivore, et vous aurez besoin de toutes vos ressources pour mener votre campagne à bon port.

En sociodon :
Les campagnes en sociodon sont souvent des cas plus personnels, suite à une tragédie ou des difficultés subites. Les Porteurs de projet en sociodon sont parfois des proches de la personne ou la famille affligée. Ça vaut la peine de prendre quelques minutes avec une webcam ou un autre appareil à portée de main pour expliquer de vive voix la situation.

Même chose si la campagne est menée à titre personnel; c’est une occasion de plus pour remercier — à l’avance — les contributeurs et surtout, de mettre un visage sur la cause.

2. Rédiger des textes sans fautes, clairs et concis.

Votre description courte doit convaincre un ascenseur 😉 — le fameux pitch d’ascenseur. Si vous avez quelques secondes pour expliquer votre projet en une ou deux phrases, lesquelles choisir ?

Prenez le temps d’en formuler plusieurs et testez-les dans votre entourage, au dépanneur ou aux chauffeurs de taxi, avec des enfants ou vos grands-parents.

Votre description longue doit raconter une histoire, votre histoire. Imaginez-vous devant une salle remplie d’inconnus :

  • Présentez-vous (ou votre organisme) brièvement, ainsi que la raison de votre campagne de sociofinancement : est-ce une prévente, une collecte de fonds communautaire, une offre d’aventure ou d’expérience exclusive, un contexte particulier ?
  • Entrez dans le vif du sujet en racontant votre projet : d’où il vient, quand est-il né, c’est quoi exactement, comment vous allez le réaliser, avec qui ou avec quoi, combien ça coûte, pourquoi c’est utile, ou nécessaire, ou essentiel ?
  • Expliquez votre choix de faire du sociofinancement, ce que vous allez faire précisément avec les contributions et ce que vous êtes heureux/heureuse(s) d’offrir en contrepartie (dans les grandes lignes, le fruit de votre travail).
  • Présentez votre équipe, vos collègues, vos ambassadeurs, vos partenaires, votre mascotte, vos mentors, vos modèles, etc.
  • Demandez aux gens de partager votre page projet et remerciez-les — à l’avance — ainsi que vos contributeurs.

Les textes avec des fautes d’orthographe reçoivent moins de contributions 🙁 . Prenez le temps de rédiger longuement votre histoire, de la relire, de la faire lire par des gens proches du projet et par des gens qui ne le connaissent pas, notez leurs commentaires et questions.

Élaguez — coupez le superflu —, utilisez un logiciel de correction ou demandez à votre tante professeure de français de vous aider à retravailler votre texte, s’il le faut. Réécrivez, recorrigez, refaites lire… et ainsi de suite jusqu’à ce que votre histoire soit claire, concise, et sans faute.

3. Préparer les illustrations des contenus

Une image vaut mille mots !

Insérez des images pertinentes entre les paragraphes de votre texte, présentez les membres de votre équipe, montrez vos couleurs, vos services, vos produits, les étapes du projet, etc. — sur certaines plateformes, vous pouvez aussi ajouter des fichiers son et des documents PDF, ou même demander de faire customiser votre page.

Si vous avez des ambassadeurs de campagne, faites-leur une belle section dans le corps du texte où ils sont présentés en bonne et due forme, une brève bio suffit, avec les liens vers leurs réseaux sociaux et site Web et une belle grande photo — ou une vidéo ? 

Et les récompenses ! Montrez fièrement chaque récompense ! Pour celles qui se montrent difficilement — une expérience, un service — vous pouvez faire une mini-vidéo avec votre téléphone pour la décrire de manière sympa ou rigolote, donner un avant-goût de la chose…

Si vous avez des partenaires de récompenses commerciaux, c’est quasi essentiel de montrer leur logo — d’ailleurs, leur participation à votre campagne devrait être en échange de la belle visibilité que vous donnerez à leur marque. Si ce sont des partenaires personnalités, faites-leur aussi une section dans le corps du texte, avec brève bio, liens pertinents, et une belle grande photo — ils peuvent également verbaliser, dans une mini-vidéo, ce qu’ils offrent exclusivement aux contributeurs de votre campagne.

Conclusion

Pour paraphraser un auteur de grande envergure : C’est le temps que tu as perdu pour ta présentation qui fait ta présentation si invitante ! <3


À paraître : Comment présenter un projet en sociofinancement (3e partie) : une liste de récompenses attirante et stratégique

Qu’en pensez-vous?

Adsense

Articles récents

adsense

Rubriques
propulsé par
#